25 > 26 novembre 2021

Under The Ground

Cirque, Danse, Performance

Under the Ground
Biño Sauitzvy

 

Avec Cyril Combes et Lorette Sauvet

Entre danse, théâtre et cirque, Under the Ground explore les pratiques animistes et écosophistes. Au cœur de cette création : la forêt, ses habitants, ses mythes et ses légendes.
Le personnage qui occupe le centre de la scène n’est autre qu’un arbre, prenant le contrepied d’une approche anthropocentriste plaçant l’homme au centre de l’univers. Cet arbre majestueux, créé par la plasticienne Lika Guillemot représente à la fois un individu et un ensemble, un écosystème à partir duquel d’autres habitants apparaitront.
C’est un micro et un macro cosmos, qui laissera apparaître sous ses longues racines et ramifications, tout un autre microcosme souterrain, que l’on ne voit pas à la surface, dans la vie quotidienne, dans les villes : des êtres vivants hybrides, mi-hommes, mi-végétaux, mi-animaux, êtres fantastiques peuplant les récits mythologiques.
Initialement sous forme larvaire, ces êtres se retrouvent liés, comme les êtres doubles à l’origine des espèces décrits dans Le Banquet de Platon. Ils se séparent ensuite, dans un processus d’individuation. La dualité apparaît, l’un devient deux, et des questions existentielles apparaissent.
C’est l’origine d’un drame archaïque, la séparation des principes opposés complémentaires. Et c’est à travers l’exemple de cette relation, comme celle des gémeaux mythiques (Caïn et Abel, Romulus et Rémo, Omama et Yosi, etc), de l’androgyne, mais aussi des personnages de Beckett tels que Didi et Gogo, Mercier et Camier, de leur union à leur séparation dans une bataille pour la vie, dans une trajectoire qui est une branche de vie, que se réécrit ce drame mythique.

 

Conception, mise en scène et chorégraphie : Biño Sauitzvy
Décor et collaboration artistique : Lika Guillemot
Création et interprétation : Lorette Sauvet et Cyril Combes
Musique : Bianca Casady (CocoRosie)
Lumières : Baptiste Joxe

À PROPOS DE BIÑO SAUITZVY

Performeur, acteur, danseur, chorégraphe, metteur en scène et chercheur italobrésilien, Biño Sauitzvy est docteur d’esthétique, sciences et technologies des
arts, spécialisé en théâtre et danse.
Il débute sa carrière au Brésil en 1994, comme acteur d’abord, puis comme metteur en scène du Groupe Sotão (Porto Alegre) avec lequel il reçoit le prix du meilleur metteur en scène de la ville de Porto Alegre en 2001 et du meilleur spectacle de danse en 2002.
Il s’installe à Paris en 2003 et fonde le Collectif des Yeux avec qui il développe différents projets de performances, expositions, films et vidéos avec des artistes comme Lika Guillemot, Antony Hickling, Thomas Laroppe et Nando Messias et avec plusieurs compagnies de théâtre, cirque, danse et butô, entre autres, la Cie L’In-Quarto dirigée par Julie Duclos.
Depuis 2011, il collabore également avec le groupe Coco Rosie. Avec Bianca Casady (Coco), il performe dans les expositions Holy Ghost à Moscou et Daisy Chain à New-York, chorégraphie et danse dans les spectacles NightShift, créé en Allemagne et en Autriche, Mother Hunting – A Miracle of Rose, The Angel Show en Norvège et le projet multimédia Porno Thietor de Bianca Casady & The C.I.A. en tournée dans toute l’Europe.
Biño Sauitzvy a été chorégraphe résident au Point Éphémère en 2009-2010, à micadanses- Paris en 2011 et est artiste associé au Générateur de Gentilly depuis 2014.
Depuis 2010, il enseigne au Département de Théâtre de l’Université Paris 8. Il est également enseignant invité à NTA – Norwegian Theatre Academy, Norway et à l’Académie Fratellini.

Site de l’artiste

 

À PROPOS DE CYRIL COMBES

Cyril Combes rencontre les arts du cirque à Sainte-Croix, au Lezarticirque. Par la suite il intègre la formation supérieure professionnelle de l’Académie Fratellini. Curieux de toutes formes d’art et conscient de la porosité de chacune d’elles, sa recherche s’oriente vers la danse et les arts performatifs. Au mât chinois, Cyril s’intéresse à la pesanteur – apesanteur, en se jouant et en se déjouant de la gravité. Depuis 2016 il travaille avec plusieurs compagnies telles que le Collectif à Sens Unique, Le Collectif Sous le Manteau, et La Compagnie L’Oubliée-Raphaëlle Boitel.

À PROPOS DE LORETTE SAUVET

Lorette est artiste de cirque. Spécialisée en trapèze fixe, elle s’est formée à Buenos Aires au Circo de las Artes, puis à Paris à l’Académie Fratellini. Elle a obtenu en parallèle un bachelor en théâtre à la Freie Universität de Berlin. Pratiquant aussi le chant, la danse et le mouvement, elle souhaite expérimenter l’art vivant sous de nouvelles formes. Elle a joué dans plusieurs spectacles de cirque contemporain, dont « Un garçon à New York » de Stuart Seide, « Ciao » de Clémentine Yelnick et « Acte 15 » avec le regard extérieur de Geneviève de Kermabon. Lorette a également joué le rôle principal dans le court-métrage « Plume » de Hannah Weissenborn.

À PROPOS DE LIKA GUILLEMOT

Plasticienne, diplômée de l’école Olivier de Serres et d’un master en art contemporain et nouveaux médias à l’Université Paris 8, Lika Guillemot travaille sur le fil comme idée et matériau, interrogeant le corps, l’enveloppe et la transmission. Ses travaux se déploient sous forme de dessins, tissages, installations, costumes et vidéos.

En 2008, elle rencontre le chorégraphe Biño Sauitzvy et commence à filmer le corps en mouvement (vidéo H to H sélectionnée au festival d’art contemporain de Montrouge). En 2010, la vidéo En Mutation, qui interroge la transformation corporelle est sélectionnée au Festival Donau en Autriche et à Pool 12 à Berlin.
En 2012, elle obtient l’aide de l’Office Français et Québécois pour la Jeunesse pour financer une résidence au Québec (Panser les siens/ Maison des Métiers d’Arts de Québec).

En 2013, elle crée avec le sculpteur Alain Quercia, une installation dans le cadre de Résonance, à la biennale de Lyon (L’arbre qui cache la forêt).

Depuis 2014, elle réalise des accessoires, costumes et décors pour plusieurs compagnies de théâtre (Brouha Art/ Coup de foudre, Laïcité, Cheveux et Mauvais Poils), Le Pendule de Mara, de Mathieu Sanchez et Sébastien Maillet, Anagramme (l’Ogrelet) et le T.O.C (Alice et Tables tournantes).

Depuis 2015, elle réalise des installations land art et souvent dans les arbres (Essaimer/ l’Art est dans les bois, Art Plume, En dehors des sentiers battus, Quête Solaire/
Couleur d’Automne et Baba-yagas/ Sentiers des Arts de Royan).

Site de l’artiste

INFOS PRATIQUES

〓 Dates & Horaires 〓

Jeudi 25 et vendredi 26 novembre à 20h

〓 Tarifs 〓

TP : 12€ / TR : 8€*

*intermittent·e·s, étudiant·e·s, demandeur·euse·s d’emploi
Accueil MENU
Facebook Instagram Vimeo Twitter Flickr