03 > 04 juin 2021

Opéra Pastille

Christophe Imbs & David Noir

Drame musical

Dans cette création à moult pédales et improvisations, un des défis de Christophe Imbs est de s’emparer des éléments de l’Opéra pour créer – avec la complicité de David Noir, performeur et auteur du livret – une forme de composition musicale suffisamment désinhibée pour que toute construction linéaire ne soit plus nécessaire.

Opéra Pastille est une veuve noire musicale qui ingère son public par liquéfaction des organes après écoute. Christophe Imbs et David Noir composent les deux mandibules laissant aux spectateur·rice·s le soin de muter en paires de pattes aussitôt que le fil arrivera en bout de course.

OPÉRA PASTILLE – POSOLOGIE
Opéra : Ouvrage dramatique mis en musique.
Pastille : Petit morceau d’une pâte pharmaceutique.
Opéra Pastille est une oeuvre difficile à avaler. Horaires et fréquence des prises, ainsi que la manière d’absorber le médicament, sont des consignes essentielles à respecter.
Que faire en cas d’oubli d’une prise ? Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose simple que vous avez oublié de prendre.
Que faire en cas de prise d’une dose supérieure à la dose recommandée ou de prise accidentelle ? Contactez toujours une commission ou l’institution la plus proche afin d’obtenir un avis sur le risque et des conseils sur les mesures à prendre.
Que faire en cas d’intoxication ? Bouchez-vous les oreilles et respirez lentement dans votre masque.

Christophe IMBS
Composition, arrangements, piano, instruments électriques & électroniques

David NOIR
Écriture, textes, chant, mise en scène et en espace, performance

 

TEASER

 

Communiqué de presse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conception graphique : Lea Dasenka
📸 Christophe Imbs, Mobil’homme, un accident, création 2019 de David Noir © Bernard Bousquet Le Générateur

Christophe Imbs, pianiste-compositeur

Christophe IMBS est un pianiste-compositeur de jazz, post-jazz, et de musiques improvisées et expérimentales.

D’abord autodidacte, il intègre rapidement la classe de jazz du Conservatoire National de Strasbourg où il fait ses études supérieures de piano  (mention très bien à l’unanimité du jury) et de composition.

Il a été finaliste au concours national de jazz de la Défense à Paris, parrain du festival Jeunes Talents jazz de l’Illiade à Strasbourg. Ses projets personnels l’amènent à travailler en trio avec Anne Paceo (Victoires du jazz 2016 et 2019) et Matteo Bortone dans ForYourOwnGood!, en quartet avec le saxophoniste canadien Seamus Blake, avec Hugues Mayot (ONJ) et Emmanuel Scarpa dans ALICE MILLER, avec James Ellroy dans le BIG NOWHERE (big band européen), ELEKTRISCH (solo électrique), le DREAM WEAPON ORCHESTRA, en quartet avec Julien Lourau, avec le batteur percussionniste Cyril ATEF etc.

Ses projets débouchent sur plusieurs disques (discographie sélective): Christophe IMBS « ForYourOwnGood! » (Label OH, 2018), POLAROID3 « Rivers » (Label OH! et Bloody Mary Music and Records 2017), Imbs/Florsch « Alice Miller » (Label OH!, 2013), Imbs/Rees « CHIP » (Label OH! 2012), POLAROID3 « Rebirth of joy » Label OH! 2012 , Imbs/Clément « Somewhere in the earth » (Label OH! 2004), Christophe Imbs « Traverses » (DOM DISQUES 2004)…

Sur scène il a coutume d’utiliser dans plusieurs projets le piano acoustique mêlé à différents effets électroniques. Il a joué en concert dans de nombreux festivals de jazz en France et à l’étranger (Allemagne, Belgique, Kosovo, Maroc, Turquie). Il a joué en concert en direct pour les radios France Musique et France Inter.

Christophe Imbs a à cœur de s’investir musicalement dans des contextes artistiques variés et a souvent créé des projets musicaux liés au texte et à la poésie.

Il a composé et interprété sur scène la musique d’une vingtaine de spectacles (théâtre, performances, danse) au sein de différentes compagnies (Le Groupe Incognito, Théâtre en Seine, Théâtre Alchimique, Le Mythe de la Taverne, l’Entreprise Noire, En Avoir Ou Pas, Les Méridiens, …). Il a été artiste associé à plusieurs lieux : La Comète (scène nationale de Châlons-en-Champagne) au sein du Groupe Incognito, le festival d’écriture contemporaine « Les Actuelles » des Taps-Strasbourg, …

Dans le cadre de ces projets Christophe Imbs s’est produit sur de nombreuses scènes :

Scène Nationale d’Angoulême, Ateliers Berthier de l’Odéon, Théâtre de la Cité Internationale, Théâtre de la Commune, Comédie de l’Est, Nanterre-Amandiers, Théâtre 140, La Comète, Le Maillon…
Il est également intervenant occasionnel au CEDIM (Centre d’Enseignement et de Développement de l’Improvisation Musicale) et à l’école du TNS (Théâtre National de Strasbourg).
Il est l’un des membres fondateurs du COLLECTIF OH! et musicien actif de plusieurs projets de ce collectif.

Depuis 2004 Christophe Imbs a créé toutes les musiques et joué dans toutes les créations de David Noir comme La Toison dort (2012), Les Parques d’attraction (2013), SCRAP (2014), Les Camps de l’Amor (2015), Mobil’homme (2019).

Il a également présenté au Générateur ELEKTRISCH, projet solo devenu trio avec Cyril Atef et Eli Finberg dans le cadre du festival Les Échappées #1 en mars 2020.

 

En savoir plus : www.christopheimbs.com

Christophe Imbs © Philippe Savoir

David Noir, artiste performeur hybride

Tour à tour, auteur, metteur en scène, scénographe, acteur, chanteur et performeur de ses propres créations, David Noir opère variablement, seul ou accompagné d’un groupe.

Bien qu’ayant débuté en tant que metteur en scène et directeur de compagnie à 22 ans, ce n’est que sept ans plus tard, qu’il réalise « Les Animaux Décousus », travail filmique sur sa sexualité préfigurant la forme et la recherche fondamentale de ses projets à venir.

En 1998, David Noir entame avec la compagnie La Vie est Courte, une équipée de 7 ans, grâce à laquelle il développera son écriture et une dramaturgie de groupe alliant profondeur des textes, nudité et burlesque.

Durant cette période, il abordera des thèmes récurrents comme ceux de l’individu face au plus grand nombre, la nudité collective, le sexe ludique, l’oppression de l’éducation et l’enfance primitive. Cinq spectacles naîtront entre 2000 et 2004 autour de ces sujets, dont trois matrices principales :

« Les Puritains », « Les Justes-Story » qui sera interdit de scène par Pierre Cardin dès sa première semaine d’exploitation dans son Petit Espace, « Les Innocents ou 16 à Nez Noir » et deux petites formes : « Terre ! » et « Gode Blesse Me », premier solo sous la forme d’une invitation à la sodomie lancée aux spectateurs.

Depuis le commencement des années 2000, David Noir se passionne également pour le Web et les modes narratifs nouveaux, notamment le jeu vidéo.

Il voit dans Internet et les supports informatiques, une réelle opportunité d’extension de la scène. Cette considération reste aujourd’hui ancrée au cœur de sa recherche et de ses propositions sur le Web.

En 2008 il affirme sa position de créateur-interprète, en solo ou accompagné, en incarnant JaZon, héros d’une épopée contemporaine, sexuelle et guerrière rassemblant tous les aspects de son travail et donnée à Paris sous une première forme de 9 performances créés au rythme d’une par mois sous l’intitulé global « La Toison Dort ».

À dater de 2011, c’est sa rencontre avec Le Générateur, lieu de création résolument tourné vers la performance, qui va marquer de façon décisive une orientation nouvelle dans son travail par la création de deux installations-spectacles de 15h, entièrement ouvertes à la participation du public considéré comme partenaire et interprète.

Il s’agira d’abord à nouveau de « La Toison dort » sous la forme d’un dernier opus regroupant les épisodes précédents enrichis des improvisations spontanées des participant/es, puis ce sera l’aboutissement final de cette forme foisonnante, avec « Les Parques d’attraction » en 2013, au cours duquel il ne sera plus possible de discerner les performeurs des spectateurs derrière les multiples déguisements mis à disposition des visiteurs.

De 2014 à 2017, ses expériences se poursuivent avec le cycle « Scrap », mettant à l’honneur le cut-up de textes, de sons et d’images fortes à travers « Le féminin dans tous ses états » et « Les camps de l’Amor », séparés par un solo pachydermique intitulé « Défense du masque Ulin », puis deux courtes performances données au Générateur : « Votre enfant (n’a qu’un œil) » et « Marée Haute » où il tente une traversée de la salle en costume de tortue.

Après plusieurs années de collaboration intense et régulière avec Le Générateur, David Noir est depuis 2018 artiste associé du lieu.

 

En savoir plus : www.davidnoir.fr

David Noir © Grégory Augendre-Cambon

INFOS PRATIQUES

〓 Dates & Horaires 〓

Jeudi 3 juin à 19h sur place*
[ *Réservation obligatoire ici ]

Vendredi 4 juin à 19h sur place* et en streaming
[ *Réservation obligatoire ici ]

〓 Tarifs 〓

TP 12€ TR 8€*

*intermittent·e·s, demandeur·se·s, étudiant·e·s

Facebook

  • Production : Le Collectif OH! / Co-production : Le Générateur
  • Avec le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne (aide à la résidence de création)
Accueil MENU
Facebook Instagram Vimeo Twitter Flickr