17 > 26 janvier 2019

mood

L'Odyssée amoureuse

Chant, Concert, Musique, Offrande vocale

Avec l’Odyssée Amoureuse, la compositrice-chanteuse musicienne mood propose une programmation articulée autour de plusieurs rendez-vous qui prendront la forme de concerts, de performances et d’actions culturelles menées en direction de populations et/ou de structures culturelles proches. Pour le concert de clôture de résidence, elle réunit à ses cotés deux musiciens batteurs : Uriel Barthélémi et Dogan Poyraz

  • Samedi 19 janvier : Concert solo L’appel de nos terres intimes, l’Odyssée intérieure

Pour la compositrice, ce concert correspond à une nouvelle exploration intime chantée et dansée. La place du silence et de la voix sont au centre de sa recherche.
mood prévoit d’explorer le rapport à son « corps instrument, chantant et mouvant » *. Ce concert conçu en deux temps, alternera entre séquences tantôt a capella dansées, tantôt musicales avec utilisation d’instruments traditionnels indiens, pyrénéens et électroniques.

* mood est fortement imprégnée de sa rencontre avec la vitaliste chorégraphe performeuse Meredith Monk. En 2013, elle fut son élève lors de la Master Class « Dancing Voice, Singing Body » réalisée aux ateliers de Carolyn Carlson. Plusieurs rencontres ont eu lieu ensuite et Meredith surnomme aujourd’hui mood sa « petite fille ».
  • Samedi 26 janvier : Concert en trio L’Odyssée amoureuse

Pour ce second concert, mood s’entoure de deux percussionnistes de traditions différentes, tribale d’un coté et électro de l’autre : Dogan Poyraz (batterie et percussions) et Uriel Barthélémi (Batterie, électroacoustique, pad électroniques et labtop).
Ce concert immerge le public dans des univers qui s’inspirent des deux thématiques et inspirations suivantes :
– Occident – Orient
Les influences de la chanteuse étant à la fois avant-gardistes (Meredith Monk) et traditionnelles orientales (Dhrupad indien), les instruments utilisés alterneront entre machines, laptops, chansons pop et instruments traditionnels : percussions, harmonium indien.
– Passé ancestral – Modernisme
Cette fois encore ce paramètre est visible de par la nomenclature instrumentale utilisée et les traditions auxquelles il fait écho : Harmonium indien / Inde – Percussions d’Amérique du nord et latine / Chants imprégnés d’ornements orientaux et/ou d’inspirations indienne, inuit, arabe, bulgare – Musiques électroniques / Scénographie et vidéo immersives.

Accueil MENU
Facebook Instagram Vimeo Twitter Flickr