18 mars

Festival Sonic Protest – 18ème édition

Ignatz & De Stervenden Honden - Théorème - Tanz Mein Herz

Concert, Musique

Le festival Sonic Protest œuvre, depuis 2003, à la diffusion des singularités qui sonnent. Pour ce 4ème accueil à Gentilly, trois groupes aussi underground que lunaires viendront faire vibrer les murs du Générateur.
En taillant à vif dans les notions de styles qui réduisent les pratiques sonores et musicales à l’étiquette, ce rendez-vous dédié aux grands-écarts-qui-font-du-bien donne à entendre aussi des artistes à la dimension historique tout autant que des jeunes pousses qui défrichent… en passant par une somme des tentatives et des premières fois.
Cette manifestation nomade, joyeuse et généreuse crée, à chaque édition, un parcours d’écoute aux étapes aussi distinctes les unes des autres, à Paris, tout autour et même ailleurs.
Espace temporaire spatial et sonore à nul autre pareil, Sonic Protest dessine sa carte du tendre entre bruit, son et musique et présente un mini-panorama tout subjectif des vivacités musicales des scènes d’ici et d’ailleurs .

Événement en coproduction avec les Instants Chavirés

IGNATZ & DE STERVENDEN HONDEN

Bram Devens : guitare et voix
Tommy De Nys : basse
Erik Heestermans : batterie
Ignatz est l’alter ego de Bram Devens, musicien flamand.
À l’aide d’une simple guitare acoustique et de quelques effets, il crée son propre style Euro blues, souvent basé sur l’improvisation. Les chansons d’Ignatz découlent d’un cadre folklorique dépouillé, clairsemé, toujours limpide et émotif. Toujours hors des clous, le spectre sonore d’Ignatz navigue dans une sorte de primitivisme à la dérive, quelque part entre le Velvet Underground et Henry Flint. La touche froide voire sombre qui peut s’échapper de ses compositions révèle en réalité une chaleur étouffée et profonde. En 2013, un ami (fatigué des concerts en solo d’Ignatz sic) lui suggère de jouer sa musique en groupe avec Erik Heestermans à la batterie et Tommy De Nys à la basse (Tommy est par ailleurs programmateur des excellents Ateliers Claus à Bruxelles).
Nombreux enregistrements sont ou ont été disponibles via les labels Okraina Records, Fonal, Feeding Tubes… Un nouvel LP vient de paraitre sur le label de Dennis Tyfus, Ultra Eczema.
Beau et classe !

THÉORÈME

Maïssa D. revient au Sonic Protest et ça nous embrase le cœur. Son passage fulgurant en 2016 avec le trio no-wave SIDA a marqué au fer rouge la cervelle des âmes présentes. Son répertoire solo brille dans le ciel étoilé du post-punk hexagonal comme un météorite incontrôlable près à nous éclater en pleine tronche.
Martiales et délurées, ses chansons (en français dans le texte) obsèdent avec leur rythmiques mid-tempo badigeonnées de synth-punk. Kool Shen en survêt joue maladroitement avec l’œil de Le Pen dans une rave party moyenâgeuse pleine de fantômes édentés.
Sitôt envoûté par ce chant de sirène instable, un seul constat : Théorème c’est pour la vie.
En l’attendant de pied ferme, on vous conseille chaudement d’écouter son émission Dopazione sur Lyl Radio ou de lire ses contributions à l’excellent fanzine Ventoline.

Ecouter

TANZ MEIN HERZ

Tanz Mein Herz est un des plus beaux joyaux de l’underground musical en France. L’ensemble est composé de Guilhem Lacroux (guitare), Pierre-Vincent Fortunier (cornemuse), Pierre Bujeau (guitare), Mathieu Tilly (batterie), Ernest Bergez (violon), Jérémie Sauvage (basse) et Alexis Degrenier, des musiciens déjà aperçus dans d’autres excellents projets : France, La Tène, Omertà, Sourdure… Si la formule magique folk éthérée était déjà parfaitement opérante dès leur premier album en forme de jam hallucinée en 2015 (« Territory », Standard InFi), attention cependant. La musique de Tanz Mein Herz était une incantation rêveuse, mais elle est désormais aussi par moment la bande son d’un western tourné dans le Cantal par 41° en pleine alerte sécheresse. Le groupe est composé de véritables docteurs ès drone et coda, et d’authentiques joailliers de la proto ritournelle, la plupart des chansons possédant le psychédélisme d’une polka/bourrée/autres danses traditionnelles ralenties x3. La beauté sonique et mystérieuse intrinsèque à leur instrumentarium ancien résonne sur leur nouvel album, le magnifique Quattro. Moondog avait un jour sorti un disque portant le nom de « new sound of an old instrument » : difficile de trouver meilleur maxime pour qualifier le son de Tanz Mein Herz.

Ecouter

INFOS PRATIQUES

〓 Dates & Horaires 〓

Vendredi 18 mars à 19h30

〓 Tarifs 〓

Réservation en ligne

Prévente : 13€

Soutien : 15€

Super soutien : 23€

Retrouvez toute la programmation de la 18ème édition sur le site de SONIC PROTEST

Accueil MENU
Facebook Instagram Vimeo Twitter Flickr