26 janvier

HORS-D’ŒUVRES + PANDORA LIVE

Biennale Némo > Sors de ce corps !

Arts et sciences, Concert, Performance

■ HORS-D’ŒUVRES : Renversez la table pour un Poster-Brunch artistique et scientifique ! ■ 12h30 – 15h30

À l’occasion du week-end Le corps, l’artiste et le chercheur – volet performance de la Biennale des arts numériques Némo, sept duos d’artistes / designers & scientifiques vous invitent à partager un brunch atypique autant que le fruit de leur collaboration.

Autour de mets raffinés et de “tables-posters” designées pour l’occasion par Grégoire Romanet, Hors-d’œuvres rassemble un public, des chercheurs des plus grandes institutions scientifiques françaises (Polytechnique, CNRS, ENS, CEA, MINES ParisTech…) et des créateurs internationalement reconnus du milieu des arts et du design.

L’événement détourne les codes et renverse joyeusement le dispositif des “Poster sessions” scientifiques. À chaque table, entre l’apéro et le café gourmand, un duo expose sa collaboration et agence avec les convives son dispositif de présentation. Penser – manger – montrer et démontrer : ce Poster-Brunch croise allègrement les rituels du repas, du débat, de la communication scientifique et de la performance artistique.

Aux fourneaux, la cuisinière Elsa Magne dévoile son univers sauvage et végétal. Carpaccio de poire, pommes de terre au sirop d’érable, œufs pochés aux oignons confits… Sa cuisine bio et contemporaine rend un bel hommage aux produits de nos régions.

Au menu : matérialisation des rêves, design de prêt-à-porter sur-mesure, crème pour voler inspirée de savoirs sorciers, impression 4D, dessins et lettres avec des gouttes d’eau, comportements collectifs d’éléments physiques et tangibles, machine pour produire sa propre énergie… Jeanne Vicerial & Yvon Gaignebet, Aniara Rodado & Emilia Sanabria, Justine Emard & Matthieu Koroma, Ianis Lallemand & Olivier Dauchot, Antoine Desjardins & Giancarlo Rizza, Samuel Bianchini & Pascal Viel, James Auger & Anne Lefebvre* partagent pour l’occasion leurs interprétations les plus inspirées du thème Sors de ce corps !

À table !

*La table du duo James Auger & Anne Lefebvre est anglophone

NB : À l’exception de la table anglophone, la répartition des places sera attribuée aléatoirement le jour de l’évènement. Un système de troc vous permettra néanmoins d’échanger votre place avec d’autres convives si vous souhaitez assister à une présentation en particulier.

Brunch: 19 € (inclut la performance PandoraLive* de Molécule présentée au Générateur à 17h)
Vous souhaitez venir accompagné de vos enfants ? Contactez-nous : contact@exoplanete-terre.fr

Un événement élaboré par EnsadLab, le laboratoire de recherche de l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD – Université PSL, Paris), la Scène de recherche de l’ENS Paris-Saclay et soutenu par la Chaire arts & sciences de l’École polytechnique, de l’EnsAD – PSL et de la Fondation Daniel et Nina Carasso. Dans le cadre du week-end arts-sciences : le corps, l’artiste et le chercheur du 25 et 26 janvier 2020 au Générateur de Gentilly et du festival Sors de ce corps ! de la Biennale des arts numériques Némo. Inscrit dans la programmation de l’initiative Exoplanète Terre.

■ MOLÉCULE – PANDORA LIVE ■ 17h

Installation son et lumière par Alexandre Quaranta et Romain De La Haye Sérafini. Une expérience d’immersion sensorielle hors normes qui allie création sonore live et technologie des lampes PandoraStar. Pandora Live est un moment intime où chaque participant développe ses propres visions et construit son voyage en fonction de son humeur et de son histoire personnelle. À la frontière de l’artistique et du thérapeutique, chaque expérience est unique et se vit les yeux fermés. Cette création a pris forme en collaboration étroite avec Alexandre Quaranta, responsable en France de la technologie PandoraStar.

Tout au long du week-end

RADIOBAL

Fil rouge, chambre d’écho, salon radio permanent, boucle rétroactive et participative : la radio des Beaux-Arts s’installe au Générateur et fabrique en live, avec intervenants et spectateurs, la chronique des péripéties artistiques et scientifiques du week-end. Accidents, scories, aspérités et surprises : connectez-vous sur RadioBal et vivez l’épaisseur de l’événement amplifiée par les ondes radio.

Table “Clinique Vestimentaire“

Nouveau paradigme du design vestimentaire sur-mesure par Jeanne Vicerial (designeuse-chercheuse, docteure en design vêtement, pensionnaire à la Villa Médicis) & Yvon Gaignebet (Professeur à MINES ParisTech).
Avec sa Clinique Vestimentaire, la designeuse et docteure en design vêtement Jeanne Vicerial adapte la mode aux corps, tout en proposant de nouveaux principes de création textile écologique entre prêt-à-porter et surmesure. En collaboration avec Yvon Gaignebet, elle a élaboré une machine de “tricotissage” inspirée des fibres musculaires et d’outils industriels.

■ Table “Crème pour voler / Against Witch Washing – Fragment 1“

Aniara Rodado (artiste-chercheuse, doctorante auprès de la Chaire arts & sciences) & Emilia Sanabria (Chargée de recherche en anthropologie sociale HDR au Cermes3 du CNRS)
La Crème pour voler est une réactualisation non-hallucinogène d’une crème fabriquée par les sorcières s’inscrivant davantage dans le soin intime que dans la cosmétique. Cette crème est le résultat d’un projet de recherche qui souligne l’invisibilisation, la mise sous silence et la dévalorisation des savoirs traditionnels féminins et indigènes, un épistémicide dans la continuité de la “chasse aux sorcières”.

INFOS PRATIQUES

〓 Dates & Horaires 〓

Dimanche 26 janvier

> Posters-Brunch de 12h30 à 15h30

> Molécule à 17h

〓 Tarifs 〓

Brunch > 19€
Réservation en ligne obligatoire ici

Molécule > Tarif unique 5€
Billetterie
⚠ Le règlement sur place s’effectue uniquement par chèque ou espèces.

Table “Se reconnecter avec ses rêves“

Une plongée dans les profondeurs oniriques avec Justine Emard (artiste) & Matthieu Koroma (doctorant en sciences cognitives à l’ENS – Université PSL)
Se reconnecter avec ses rêves est une traversée depuis l’invention du rêve jusqu’à sa matérialisation physique sous forme sculpturale. Justine Emard et Matthieu Koroma collaborent sur le projet de recherche Dance Me Deep – prototype (installation et performance de Justine Emard & Christine Armanger) où le surgissement de l’inconscient sous forme corporelle entre en dialogue avec les technologies 3D.

■ Table “Pleureuses“ : écrire avec de l’eau, dessiner avec des larmes

Samuel Bianchini (artiste et enseignant-chercheur à l’EnsAD, responsable du groupe de recherche Reflective Interaction d’EnsadLab et co-responsable de la Chaire arts et sciences) & Pascal Viel (ingénieur de recherche au laboratoire Licsen du CEA).
Qui n’a jamais contemplé des gouttes d’eau cherchant leur chemin sur une vitre ? Les projets Pleureuses et A Présent mettent en œuvre ce phénomène physico-chimique en contrôlant le parcours des gouttes. Épousant des tracés invisibles, accélérant, décélérant, les gouttes esquisses des figures, des tracés ou des lettres dont
l’expression est, de fait, conditionnée par ce processus et cette matérialité.

■ Table “Manœuvres“

Observation, projection et interprétation de comportements collectifs d’entités physiques avec Ianis Lallemand (designer et enseignant-chercheur à TALM-Le Mans et EnsadLab) &
Olivier Dauchot (Directeur de recherche, directeur du laboratoire Gulliver CNRS/ESPCI).
Inspirée d’une expérience de sciences physiques sur la formation de mouvements collectifs, Manoeuvres est un dispositif qui met en scène et en mouvement un collectif de petites entités physiques. Leurs déplacements sont traduits en images grâce à un dispositif de projection analogique. Ce théâtre d’ombres nous invite à projeter à notre tour, voire à manipuler ces entités matérielles dont l’activité pourrait bien être interprétée selon les filtres socio-politiques qui nous habitent.

■ Table “Medusa in bloom“

Surfaces articulées et polymères flexibles magnéto-réactifs avec Antoine Desjardins (Artiste et professeur à l’EnsAD) & Giancarlo Rizza (Chercheur CEA au Laboratoire des
Solides Irradiés (LSI) à l’École polytechnique) avec la collaboration de Laurent Karst (Architecte-designer, enseignant à l’ENSA Dijon)
En s’inspirant de mouvements et de formes présentes dans la nature – végétales ou animales – les chercheurs de Medusa in bloom font se mouvoir des formes imprimées en 3D – et même en 4D – par réaction magnétique, créant de petites créatures aux comportements quasi-vivants, étrangement familiers.

■ Table anglophone “The Newton Machine“

Rethinking energy production and consumption through design with James Auger (designer, enseignant-chercheur à l’ENS Paris-Saclay) & Anne Lefebvre (maîtresse de conférences HDR et directrice du Centre de recherche en design de l’ENS Paris-Saclay et de l’ENSCI-Les Ateliers)
Comment envisager l’apport du design à l’heure où la production, le stockage durable et la consommation énergétiques déterminent l’avenir de nos sociétés ? À travers une approche mêlant design fiction, design critique et expérimentation concrète, repenser la Machine de Newton en utilisant la force de gravitation, localement, est une façon singulière de renforcer les relations entre les personnes, les choses et l’environnement.
How important is design at a time when production, sustainable storage and consumption of energy determine the future of our societies? Through an approach combining speculative design, critical design and concrete experimentation, rethinking the Newton Machine using the force of gravity on a local level is a singular way of strengthening the relationship between people, things and the environment.

Accueil MENU
Facebook Instagram Vimeo Twitter Flickr