17 mai 2018

Vertical strike / Je ne peux pas rester silencieuse

Sarah Trouche & Wynn Holmes

Danse, Performance chorégraphique, Pole-dance

“I just hope that I can be as good as the show.”
Nomi Malone in Showgirls, Paul Verhoeven, 1995


« Strike » en anglais signifie alternativement et par ordre de fréquence : grève, frappe, coup, attaque, découverte, battement ou affichage.

La performance « womaniste » proposée par l’artiste Sarah Trouche, avec la complicité chorégraphique de Wynn Holmes, et textuelle de l’auteure Émilie Notéris, revisite l’histoire de l’art en proposant un défilé, « SCROLL », d’actions artistiques réalisées par des femmes de 1913 à nos jours.

Le « womanisme » est un terme inventé par l’écrivaine et militante du Black Feminism Alice Walker, pour souligner la contribution de toutes les femmes à la société, ne se réduisant pas à l’unique apport des femmes blanches de la première vague : « Une womaniste est à une féministe ce que le violet est au lavande. » La couleur violette est celle qui, retenue pour sa teinte, s’exprime ici dans le corps du texte, manifesté sous forme de banderoles.

La Compagnie Winter Story in the Wild Jungle récemment créée par Sarah Trouche a pour objectifs, la promotion des artistes en danse, performance et arts contemporains. Les principes fondamentaux sont la pluridisciplinarité, la transversalité, et le champ des possibles, mais aussi l’expérimentation par des processus de création. La Compagnie collabore avec des réseaux : espaces de créations, de démonstrations, de diffusions, de réflexions et d’échanges à travers le monde.

Sarah Trouche met en scène des danseuses de pole dance dont la chorégraphie lascive identique à celle du travail du genre et du genre au travail mute en manifestation, en mouvement, en performance. Le déroulé textuel historique répond au déroulé des mouvements, aux battements (strikes) de jambes répétés, au soulèvement des corps.

Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr