20 > 21 janvier 2015

OH !

Biño Sauitzvy et Nando Messias

Danse, Performance, Théâtre

Dans le cadre du festival Faits d’Hiver, le Générateur accueille OH !, la nouvelle création de Biño Sauitzvy, du collectif des yeux.

Entre admiration, surprise, douleur et plaisir, la performance OH ! s’inspire d’une photo des fondateurs mythiques du butoh, Kazuo Ohno et Tatsumi Hijikata. Les artistes brésiliens et pluridisciplinaires Biño Sauitzvy et Nando Messias imaginent ici leur rencontre, celle d’un travesti et d’un homme.

A la croisée de la performance, de la danse, du théâtre et du butoh, OH ! pose la question du genre et d’une société qui peine encore à accepter la différence et les minorités.

Biño Sauitzvy puise dans le butoh, dont le refus des genres et des limites est une des origines. Un mouvement artistique qui résonne avec la pratique des artistes, inspirée de la contre-culture et basée sur le «Movimento Antropofagico» brésilien. Cette création rassemble les thèmes de prédilection du collectif : l’univers queer, le postporn, la violence, la solitude, l’amour, la culture pop…

INFOS PRATIQUES

 

  • 20h30
  • TP 14€ / TR 10€
  • Réservations sur le site du Festival Faits d’Hiver

Biño Sauitzvy

Performeur, chorégraphe, metteur en scène et chercheur brésilien, il débute son parcours au Brésil. Installé depuis 2003 à Paris, il collabore avec plusieurs compagnies de théâtre, cirque, danse et butoh, entre autres la Cie L’In-quarto ainsi qu’avec le créateur de mode Gaspard Yurkievich.
Il est membre fondateur du Collectif des Yeux, au sein duquel il développe des performances danse/théâtre et des collaborations avec Lika Guillemot, plasticienne, le réalisateur Antony Hickling et le performeur Nando Messias.
Depuis 2011 il collabore également avec le groupe CocoRosie et Bianca Casady.
Il a été chorégraphe résident au Point Éphémère à Paris en 2009-2010, à Micadanses en 2011 et est artiste résident au Générateur à Gentilly en 2014-2015.

Visitez son site internet : binosauitzvy.com

Nando Messias

Le travail de Nando Messias se localise entre la performance, la danse et le théâtre. Ses performances combinent d’étranges images avec une critique du genre, la visibilité et la disparition, la violence. Influencé par la théorie queer, son travail est connu pour son méticuleux mouvement scénique. Il s’est présenté au Tate Tanks, Gate Theatre et Toynbee Studios, entre autres théâtres et galeries en Grande Bretagne, ainsi que dans des festivals tels que le City of Women (Slovénie). Il est un des fondateurs du collectif Eat Your Heart Out. Avec Biño Sauitzvy, son plus ancien collaborateur, Nando a développé plusieurs performances de danse/théâtre, dont Grand Genet : Nossa Senhora das Flores et Sissy !. Son solo « Walking Failure » fait partie du programme « Just Like a Woman » du Live Art Development Agency. Son plus récent travail The Sissy’s Progress a reçu le soutien de l’Arts Council England, Artsadin et Dance Art Foundation.

Le Festival Faits d'Hiver 2015

Pour sa 17e édition, le Festival de danse Faits d’Hiver présente 7 créations dans 7 lieux avec 11 chorégraphes : Serge Aimé Coulibaly – Biño Sauitzvy -­ Les Gens d’Uterpan -­ (LA)HORDE -­ Edmond Russo & Shlomi Tuizer -­ Fanny de Chaillé et Pierre Alfieri -­ Grand Magasin -­ Séverine Chavrier – Tatiana Julien -­ Yvann Alexandre -­ Emmanuelle Vo-­Dinh
Du 14 janvier au 14 février 2015

«OUI, y aller, se lancer, poursuivre l’élan. Assumer le déploiement, regarder la danse s’ébattre dans Paris, et aussi ailleurs (Gentilly et Brétigny), amener au bord du regard des tentatives, des affirmations, des souhaits, des espoirs mêmes : chorégraphies. « Cominantes, no hays caminos, hay que caminar : il n’y a pas de chemin, il n’y a qu’à cheminer. » comme le glisse aussi dans son texte Stéphane Audeguy. Parier sur la curiosité : 7 créations dans cette édition 2015. Espérer l’engouement : 10 représentations, une série !, au Théâtre de la Cité internationale (Fanny de Chaillé et Grand Magasin). Interroger l’actualité : Nuit blanche à Ouagadougou de Serge Aimé Coulibaly au Tarmac. Eclater la forme même du solo : Tatiana Julien en prise aux présences mystérieuses  ; Yvann Alexandre qui multiplie les solistes (5) dans un même espace ; Séverine Chavrier qui se bat avec la danseuse et son histoire, recommencée trois fois ; Edmond Russo et Shlomi Tuizer dans une nouvelle distance où deux danses se répondent. Attendre la nouvelle pièce d’Emmanuelle Vo-dinh, En-joy (un morceau de mon esprit). S’étonner devant OH ! de Biño Sauitzvy. Admirer profondément l’engagement de ces seniors seigneurs sur la scène préparés par (LA) HORDE. Et suivre les itinéraires urbains de Topologie des gens d’Uterpan dans le Marais et dans Brétigny. Penser à la danse. Voir à nouveau les corps dans la rue. Entendre les détails : ce pied soudainement intelligent, ce bras grandiose, ce torse puissant s’envoler, ce dos évocateur, cette nuque intelligente… Un festival ne fait qu’ouvrir. A chacun de marcher.»
Christophe Martin, directeur artistique du Festival Faits d’Hiver

Retour

En images sur Flickr 

Presse

Téléchargez le communiqué de presse

 

  • Contact :
    Hermeline
    hermeline.vialet
    (a)legenerateur.com
    01 49 86 99 14
Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr