05 > 06 octobre 2013

NUIT BLANCHE 2013

20 h > 2h du matin

Création sonore, Performance, Vidéo

Sur le fil sensible du numérique…

Pour cette 8ème Nuit Blanche du Générateur, une dizaine d’artistes présente en continuum six heures de performances et de créations sonores et audiovisuelles. Le public est invité à circuler, s’arrêter, se laisser entrainer dans une partition visuelle et sonore composée de quatre projets qui s’enchaînent, se répètent, se développent parfois simultanément. Une programmation conçue en collaboration avec le Vison’R Festival.

Nuit Blanche 2013 inaugure la 5ème édition de FRASQ, rencontre annuelle de la performance qui se déroule du 5 au 27 octobre au Générateur et dans un réseau de plusieurs lieux associés d’Ile-de-France.

OMPRODUCK  /  Anne Buguet et Michel Ozeray
Rêveries magnétiques
Théâtre d’objets / Vidéo / Musique

Ballade sensorielle, voyage immobile dans des mondes à la fois lointains et intimes, Rêveries magnétiques est une plongée dans un infini qui tente de suspendre le cours du temps. Matières et fluides sont manipulées en direct sous le regard aigu d’une caméra qui restitue ces univers insolites en les projetant sur un écran. Des alchimies flamboyantes,  des paysages figés apparaissent… la poésie se fraye alors un chemin.
Projet soutenu par la DRAC Ile-De-France.
www.omproduck.fr

Gilivanka Kedzior & Barbara Friedman
[ TRIPTYQUE #1]

Vidéo / Performance participative

Résister. Littéralement : s’arrêter, ne pas avancer davantage.
Ne pas céder ; aux chocs, à la pression, à l’action d’un autre corps, à une force quelconque.
Faire face. Tenir tête. Se défendre.
De l’individualité cloisonnée à la lutte contre l’embrigadement [TRIPTYQUE #1] nous plonge dans un combat mené par Gilivanka Kedzior & Barbara Friedman restant perpétuellement inachevé. Il résonne comme un appel au duel ; contre soi-même, contre les autres, contre toutes dominations.

Une programmation conçue en collaboration avec Vision’R Festival.
www.kedzior-friedman.org

Mathieu Sanchez & Sébastien Maillet
Quelques jours avant ou après la fin du monde

Vidéo / Voix  / Violon

Quelques jours avant ou après la fin du monde révèle des tableaux extatiques, sonores et visuels émergeant du noir ou brûlés dans la lumière, dans lesquels il est question de vie, de mort, de dualité, de désir… DÉVASTATION.
Vers un obscurantisme profond, la performance de Mathieu Sanchez (vidéaste) et de Sébastien Maillet (violoniste multimédia) relate d’un ailleurs où les matières prennent vie autour de présences humaines cristallines. RENAISSANCE. C’est un cheminement, au travers de la peur, à l’aube de l’urgence, c’est une balade, surplombant l’agonie interminable, que plus aucune lumière ne semble pouvoir réchauffer, une attention vers ce vide affamé de beauté, de fulgurance et de mort qu’est demain.
Une programmation conçue en collaboration avec Vision’R Festival.
www.ma-s.me  / sebastienmaillet.com/plus/fin-du-monde

AYMERIC HAINAUX
EMOTIONAL (émosjɔnal)

Nouvel alias et nouveau projet d’Aymeric Hainaux, artiste, dessinateur, beatboxer et performeur (a.k.a Dent-de-Lion), en marge du milieu beatbox formaté et convenu. Récompensé au championnat de France 2006, il entreprend 5 années de tournée en auto-stop dans toute l’Europe, Japon, USA, Canada et des centaines de performances où la voix, la respiration, la tension musculaire, les mouvements, les battements de cœur et les explosions de sons soudaines célèbrent l’instant présent.
Émotional laisse une place plus importante à un beatbox incisif tout en finesse et en tension, et à la mélodie; deux micros, un lecteur k7 et quelques cloches. Émotional se construit sur des rythmes booty, drum n’ bass et diffuse de longues textures sonores évolutives, superbement intriquées dans une masse d’échos, de voix, de cris, d’harmonica ou de bruit… Un drone-dub-booty écorché, bricolé venant de l’intérieur et exprimé avec urgence. « Pas de boucle, action en direct uniquement! »www.unpoisson.com

PROJECTION#13_LE GENERATEUR *
Vidéos en extérieur / Happening urbain en territoire virtuel

En vis-à-vis du Générateur, le flanc d’un camion se fait écran provisoire. En boucle et en mouvement, des flux visuels qui matérialisent des environnements urbains et des personnages (de fiction) viennent habiter singulièrement la rue et faire corps avec elle, produisant des perceptions sensorielles, sans cesse renouvelées. Ces vidéos immersives constituent ainsi un nouveau cadre hybride dans lequel s’opère un déplacement d’une réalité tangible à une réalité virtuelle, de la pénombre à la lumière.
PROJECTION#13_LE GENERATEUR réunit une dizaine d’artistes et étudiants de l’ESBA TALM dans une programmation coordonnée par Christophe Domino pour Grande Image Lab.

* Performance présentée à deux reprises au cours de la soirée
www.projectile-lab.org

INFOS PRATIQUES

  • Entrée libre
  • Plus d’infos sur la 5ème édition de FRASQ : www.frasq.com

Programme

FRASQ 5

Gilivanka Kedzior & Barbara Friedman

Gilivanka Kedzior est née à Toulouse en 1976. Barbara Friedman est née à Conflans en 1982. Elles vivent à Toulouse et travaillent ensemble depuis 2010.

Site Internet : www.kedzior-friedman.org
Vimeo

Mathieu Sanchez & Sébastien Maillet

Le duo

Sébastien Maillet : « En découvrant le travail de Mathieu Sanchez, j’ai tout de suite senti que nous étions dans la même recherche. Je vois la pièce que nous avons conçu comme un théâtre miniature, un monde qui s’anime comme s’ il était réel. Il y est question de vie et de mort, d’amour et de solitude, de chaos et de beauté… S’y succèdent de magnifiques tableaux sonores et visuels que l’on voudrait contempler pendant des heures. La main d’une divinité mystérieuse apparaît parfois à l’écran, tandis que, de l’âme d’un violon, naissent les sons des images en gestation. Tout se succède au rythme de la vie, humblement et sans artifice. La nature est présente également.

On l’entend, on la voie, on l’imagine… Les artistes sont là, comme des laborantins derrière leurs étranges installations d’où émergent les images et les sons. Parfois on les regarde… Parfois on les oublie…

Nous utilisons les machines pour des traitements en temps réel sur le son (violon) et sur l’image. Parfois nous déclenchons des séquences préprogrammées, mais avant tout, nous tenons à notre rôle « d’artisans de l’instant ». Une caméra, un simple projecteur, un grand écran blanc et un système de diffusion sonore associés à deux laptops et quelques traitements analogiques, nous permettent de restituer ce micro univers.

Ce que nous avons découvert c’est l’importance que nous donnons chacun à l’expérimentation. C’est pourquoi nous avons conçu cette pièce comme une oeuvre mouvante, en perpétuelle évolution, comme une oeuvre vivante… ».

 

Mathieu Sanchez

Après une licence de physique, puis diplômé de l’ESEC en cinéma et art vidéo, Mathieu Sanchez se voit confier en 1997 par Pierre Bongiovanni, directeur du CICV Pierre Schaeffer, la conception d’une exposition multimédia internationale.

Son travail vidéo s’inscrit rapidement dans l’espace au travers d’installations, mais la rencontre avec le collectif japonais Dumb Type, marque un tournant dans son utilisation du médium image.

En 2000 il crée avec la chorégraphe Sandrine Bonnet le groupe Le Chiendent avec lequel il va pouvoir développer un travail vidéo-graphique basé à la fois sur le live (le temps réel), et sur un travail de tournage et post-production 2D-3D.

Plusieurs créations vont voir le jour au gré de collaborations diverses, Phil Von et Pierre Vildard des Von Magnet, les chercheurs de sons Kélectrique, la chorégraphe Sophie Daviet, le performeur Didier Caléjas, et c’est dans ce contexte scénique et performatif que l’aspect raw live du travail vidéo de Mathieu Sanchez va définitivement émerger.

www.ma-s.me

 

Sébastien Maillet est né le 5 février 1974 à Versailles.

Il vit et travail à Paris.

Après avoir accompagné des musiciens et des artistes de la performance, des arts visuels et des arts plastiques, tour à tour violoniste sur scène et en studio, musicien performeur, compositeur pour l’image, les arts plastiques et le spectacle vivant, Sébastien Maillet continu de développer son art. Se définissant comme Violoniste Multimédia, sa recherche musicale est fondamentalement expérimentale. Elle invite à des réflexions sur les synapses existantes entre la technologie, l’art et la communication. Violoniste performeur et compositeur électroacousticien, Sébastien Maillet est initié à la musique par son grand-père violoniste, Pierre Maillet.

Après des études de violon classique au CNR de Créteil, il s’oriente rapidement vers les musiques improvisées que lui enseigne le violoniste Didier Lockwood

Cependant, ayant grandi entre les « Revox » et autres synthétiseurs analogiques que manipule son père, Sébastien reste plus attaché au « son » qu’à la note et décide d’étudier la musique concrète en compagnie du compositeur et électroacousticien Nicolas Vérin.

Aujourd’hui, Sébastien joue une musique mixte, urbaine, sensible, en évolution constante. Naturellement attiré par les arts visuels et plus particulièrement par la vidéo, qu’il expérimente également, Sébastien conçoit la musique comme un flux en lien étroit avec d’autres types de flux.

C’est ainsi qu’il compose la plus part du temps en empruntant les passerelles existantes entre l’image et le son.

Cherchant à développer le concept d’une démarche de création audiovisuelle, mi-écrite, miimprovisée destinée à être jouée en publique sous la forme d’une oeuvre de proximité itinérante, c’est suite à la rencontre entre l’artiste vidéaste Mathieu Sanchez et le Violoniste électroacousticien Sébastien Maillet que débute l’élaboration de la pièce « Quelques jours avant (ou après) la fin du monde… ».

 

http://sebastienmaillet.com/plus/fin-du-monde

OMPRODUCK

OMPRODUCK crée des spectacles transdisciplinaires associant formes novatrices et traditions artistiques (danse, manipulation d’objets, théâtre d’ombres…) dans lesquels les arts numériques occupent une place majeure. L’ emploi des nouvelles technologies provoque une interrogation sur notre environnement technologique quotidien de plus et plus conséquent et complexe. En l’utilisant de façon sensible et poétique, nous prolongeons ce questionnement. Nous cherchons également à interroger la perception que nous avons du monde en inventant des formes aux sens multiples, ouvertes où le rêve prend une part fondamentale et dans lesquelles l’imagination du spectateur est fortement sollicitée. L’outil numérique transforme nos pratiques traditionnelles de fabrication de spectacles en permettant la création en temps réel de la musique, de la vidéo, de la lumières … et en introduisant la robotique. L’ écriture de logiciels spécifiques correspondant aux besoins spécifiques de chaque création nous permet d’automatiser, de connecter et synchroniser les médias entre eux (sons, lumières, objets … ). Cette synchronisation fait naitre des matières composites.

Anne Buguet et Michel Ozeray vivent et travaillent région parisienne et aux endroits où leurs projets les emmènent.

Soutenu par la Drac Ile-de-France.
www.omproduck.fr

AYMERIC HAINAUX

QUELQUES LIGNE SUR AYMERlC HAINAUX :

Haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine, haine,

amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour, amour.

www.unpoisson.com

 

Retour en images

Nuit Blanche au Générateur - RED BIND

 

 

 

 

 

Presse

SOUTIENS

En partenariat avec Nuit Blanche Paris 2013, le Vision’R Festival, Grande Image Lab / ESBA TALM, Projectile et ETC. Avec le soutien de la Ville de Gentilly. Crédit photo : Gilles Vidal.
Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr