27 juin 2014

Le Grand Écart

Anne Dreyfus, Jean-François Pauvros, Charles Pennequin

Danse, Musique, Poésie

La chorégraphe Anne Dreyfus, le poète Charles Pennequin et le guitariste Jean-François Pauvros se réunissent pour la première fois au Générateur. Le Grand Écart proclame à quel point nous sommes «extrêmes, extrêmement vivants». La pensée danse aussi. Elle veut également le grand écart. Le chant et le son. La musique et la vie…

« Nous tombons dans la danse. Nous nous laissons penser par elle. Nous nous écartons de nous-mêmes. Nous sommes un corps qui change et qui va danser. La pensée danse aussi. Elle veut également le grand écart. Le chant et le son. La musique et la vie. Tous ces écartements dans l’exister d’hier et celui de maintenant pour malgré tout danser dans le grand cirque du vivant. Nous ne sommes pas morts. Nous sommes extrêmes. Extrêmement vivants, jusqu’au prochain numéro. Le numéro suivant est le grand écart qui nous rassemble, le grand écart qui entre en nous-mêmes, par la parole et le geste. »
Charles Pennequin

INFOS PRATIQUES

  • 20h30
  • TP : 12€ / TR : 8€

Anne Dreyfus

Anne Dreyfus est danseuse chorégraphe.
Après une formation en danse classique et contemporaine à Paris, elle commence sa carrière
d’interprète dans la Cie Jennifer Muller and the Works (New-York). De 1982 à 2003 elle crée avec sa compagnie plus d’une trentaine de chorégraphies présentées tant en
France qu’à l’étranger. Son interrogation sur la relation entre la danse et la musique l’amène à développer en parallèle une activité intense dans le domaine de la composition instantanée et de l’improvisation.
Parallèlement à ses recherches, elle ouvre en 2006 Le Générateur, un espace de création. Elle en assure depuis la direction artistique.
Ouvert à d’autres artistes, Le Générateur est conçu pour la présentation d’expériences artistiques singulières dans le domaine des arts plastiques, de la performance, de la danse et de la musique. Il constitue une nouvelle étape dans sa démarche d’artiste. C’est une forme de réponse à son souci d’élargir sa vision, ses interrogations, son exploration, sur la place et le sens du corps dans l’art et la société d’aujourd’hui.
www.annedreyfus.com

Charles Pennequin

Après les performances uniques et inoubliables avec le musicien Jean-François Pauvros et le chorégraphe Dominique Jegou en 2011 et 2012, Charles Pennequin revient en force… Préparez-vous cette année 2014 à un arrivage massif de performances et de réjouissances poétiques !

Le Générateur accueille en 2014 Charles Pennequin en résidence d’écrivain dans le cadre des soutiens à la résidence du Conseil régional d’Ile-de-France.

CHARLES PENNEQUIN
Biodégradable : Publication dans de nombreuses revues. Performances et concerts dans la France entière et un petit peu à côté. Vidéos à l’arrache. Ecriture dans les blogs. Dessins sans regarder. Improvisations au dictaphone, au microphone, dans sa voiture, dans certains TGV. Quelques cris le long des deux voies. Petites chansons dans les carnets. Poèmes délabrés en public. Ecriture sur les murs. Charles Pennequin écrit depuis qu’il est né.
BIODEGRADé
charles pennequin n’existe pas il n’est pas là vous croyez le voir mais quand vous le voyez vous ne voyez pas charles pennequin pour voir charles pennequin il faut le croiser en dedans charles pennequin n’a pas d’existence à proprement parler Il n’est pas réel comme on l’entend. On n’entend pas le mot réel de la même oreille que charles pennequin charles pennequin pense qu’il n’y a pas plus réel que le poème dans lequel charles pennequin existe. Il n’y a pas plus de réalité que dans le poème de charles pennequin. Charles Pennequin né en 1965, vit à Lille. Il est vivant, absolument vivant (c’est-à-dire dans la merde).

 

http://pennequin.rstin.com

Jean-François Pauvros

« En solo, il décline un cocktail électrique dosé de fureur, d’adresse et d’humour noir… »
Improvisateur né, le guitariste et compositeur Jean-François Pauvros, s’appuie sur des airs voluptueux et poignants, repousse les limites sonores de son instrument. Ses disques et ses concerts dans le monde entier illustrent sa foi dans le nomadisme musical et les rencontres improbables.
Il compose pour des films, le théâtre, la danse et joue avec les plus grandes figures de la free music et de la poésie actuelle (en collaboration avec Elliot Sharp, Arto Lindsay, Jonathan Kane, Rhys Chatam entre autres). Depuis 1991, il crée la musique de toutes les chorégraphies d’Anne Dreyfus. Parallèlement, un duo d’improvisation guitare électrique/danse les réunit régulièrement sur de nombreuses scènes européennes.
Le Générateur a accueilli depuis son ouverture plusieurs de ses concerts qui ont réuni autour de lui : Keiji Haino, Makoto Kawabata, Charles Pennequin.
En 2015, Jean-François Pauvros sera en résidence de création musique au Générateur.
jf.pauvros.free.fr

En images

IMG_1366

En textes

Presse

  • Contactez Sejla
    communication
    (a)legenerateur.com
    ou 01 49 86 99 14
Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr en