13 mai > 28 octobre 2012

Hêtre étang 

Cyril Jarton

Lecture-action, Performance

Cyril Jarton questionne par divers moyens les formes du livre et de la parole en proposant une « traduction spatiale » du livre de Martin Heidegger, « Etre et Temps », traduction dont le titre devient Hêtre étang. La technique du jeu de mots qui guide cette traduction et son ton irrévérencieux ne sont pas provocations mais volonté de traduire Heidegger avec des moyens dadaïstes : si le philosophe conclut que ce sont les poètes qui nous mettent en chemin vers l’être, il ignora les poètes de son temps, principalement ceux qui introduisirent les innovations majeures dans le champ poétique et que les nazi avaient inscrits au nombre des « artistes dégénérés ». Cette nouvelle traduction vise entre autres à réparer cette erreur historique.

« J’ai longtemps rêvé et fait des ricochets au bord d’un étang charentais, l’étang des  Fayards, qui appartenait à mon grand-père et où il vécut les premières années de son mariage, pendant l’occupation allemande. Dans les bois, non loin, passait  la ligne de démarcation, chemin vers la zone libre. Au bord de cet étang, j’ai lu  « Etre et Temps », œuvre  de Martin Heidegger parue en 1927. Entre le livre et le site s’opéra une rencontre : le fayard est l’un des noms du hêtre, l’étang des Fayards est donc l’étang des hêtres. L’homophonie entre hêtre étang et être et temps imprégna cette lecture jusqu’à devenir indissociable : je vois dans les reflets des feuilles sur l’eau le reflet de l’être dans l’étant.  Hêtre étang retrace le devenir spatial du livre de Heidegger, cheminement entre être et hêtre, entre étang et temps ». Cyril Jarton

En amont et entre les trois interventions live de Cyril Jarton, des ateliers d’écriture, des rencontres sont organisés avec différents groupes et associations de la ville de Gentilly.
Ces échanges et ateliers entre l’auteur, son projet et les publics locaux génèrent des écrits et des productions qui nourrissent le travail d’écriture de l’auteur et participent à l’élaboration de chaque rendez-vous public programmé au Générateur. Ce travail qui s’étale sur plusieurs mois doit aboutir à la réalisation de deux publications : le livre Hêtre étang et un livret qui le commente.

Partie I :  H-être / Dimanche 13 mai de 17h à 20h
Les feuilles de livre devenues feuilles d’arbre jonchent par milliers le sol du Générateur. Sur ce site (vivant), des actions, des sons, des lectures, des cris, une strip-teaseuse contorsionniste questionnent l’origine du langage et proposent une traduction dadaïste du livre contreversé «  Être et temps » de Martin Heidegger.

Partie II : Etang / Dimanche 8 juillet de 17h à 20h
Autour d’un étang constitué de centaines de récipients remplis d’eau, des rencontres s’engagent, mettant en évidence la présence du temps. Les thèses de Jean-Pierre Brisset sur l’origine de la langue française à partir du « quoi » des grenouilles sont évoquées en duo avec de vraies grenouilles. Des expériences sont tentées sur le reflet, sur les ricochets, sur l’écho, sur les cercles concentriques…

Partie III : Mise en livre / Octobre 2012 – Frasq, rencontre de la performance – www.frasq.com
Les notes de lectures et commentaires réalisés en amont sur des feuilles d’arbre sont disposés avec l’aide du public entres les pages blanches d’une édition de 500 livres dont la couverture et le nombre de pages correspondent exactement à l’édition française d’Etre et Temps de Martin Heidegger. Ces livres sont ensuite chargés sur quelques ânes et emmenés à la Bibliothèque Nationale afin d’en enregistrer un exemplaire.

 

INFOS PRATIQUES

Dimanche 13 mai et dimanche 8 juillet :
tarif : 6 € / entrée libre pour les gentilléens

Octobre pendant FRASQ :
participation libre et solidaire

RETOUR EN IMAGES SUR FLICKR & SUR FRASQ

Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr