08 > 09 février 2014

En quatre temps, trois mouvements

FRAC Île-de-France


Exposition

Un programme itinérant d’apparitions d’œuvres de la collection du FRAC Île-de-France
En collaboration avec les artistes Romain Bernini, Isabelle Cornaro et Clément Rodzielski



Commissaires du programme d’expositions : Yoann Gourmel et Elodie Royer



En quatre temps, trois mouvements est un programme itinérant d’expositions reposant sur trois dispositifs mobiles conçus spécifiquement par trois artistes – Romain Bernini, Isabelle Cornaro et Clément Rodzielski – pour accueillir et faire dialoguer une sélection d’œuvres de la collection du Frac Île‐de‐France choisie avec eux, en écho à leurs pratiques.

À la fois œuvres et dispositifs d’exposition, ces trois propositions sont à considérer comme autant de galeries éphémères, nomades et autonomes, pouvant s’adapter à n’importe quel type de contexte.

Ce programme donne lieu à quatre apparitions dans quatre lieux différents à Paris et en région Ile‐de‐France. Trois sont dévolues à la proposition de chacun des artistes, la dernière au Générateur réunit dans un même espace ces trois propositions.

Vous pourrez découvrir des oeuvres majeures d’artistes comme Jiri Kovanka, John Coplans, Art & Language, Dara Birnbaum, Kelley Walker, Franz West…

INFOS PRATIQUES

  • Samedi et dimanche de 15h à 20h
  • Entrée libre
  • Dimanche à 16h : Rencontres avec les artistes
    et Apéro avec notre partenaire

Alibi_Grrrr2

FRAC Ile-de-France La collection

L’exposition au Générateur réunit ces trois mouvements :

Biographies

Romain Bernini

Né en 1979, vit et travaille à Paris

 

Depuis une dizaine d’années, Romain Bernini développe une œuvre où la tradition figurative est imprégnée des questionnements modernes et contemporains de la peinture : le rapport à l’espace, l’échange avec la reproduction, les allers-retours entre mythologie et culture populaire. Les tableaux de Romain Bernini n’évoquent pas d’histoire particulière, si ce n’est celle d’une énigme, d’un temps suspendu. Les différentes couches, trouées et coulures laissées volontairement visibles, se superposent, s’enchevêtrent, créant le trouble, appliquées d’une manière trop immatérielle pour qu’on puisse rester à la surface.

Dans la lignée de ses recherches sur la représentation de la figure humaine traversée de multiples influences, ses peintures récentes s’intéressent au « culte du cargo », donnant à voir des individus contemporains, affublés de masques rituels dans des paysages dénués de toute autre présence.

 

Son travail fera l’objet d’une exposition personnelle à la galerie Suzanne Tarasiève, à Paris en janvier 2014.

 

 

Clément Rodzielski

Né en 1979, vit et travaille à Paris

 

Le travail de Clément Rodzielski prend généralement pour point de départ des images déjà-là. Considérant leur condition d’apparition dans le monde, les détours de leur mode de circulation, il enregistre les métamorphoses qu’impliquent les retours dans la chaine de production, les différents passages d’un support à l’autre. Il s’attache principalement à leurs procédés de reproduction et de reproductibilité. Combinant peinture, sculpture, photographie il procède à différentes opérations (agrandissement, découpe, superposition, renversement…) afin de s’approprier les qualités matérielles de ces images, leurs caractéristiques physiques, leur spécificité en tant qu’objet.

 

Isabelle CORNARO

Née en 1974, vit et travaille à Paris

 

Isabelle Cornaro s’intéresse aux relations qu’entretiennent les objets – notamment décoratifs – et la notion de valeur dans l’histoire de l’art, à travers les problématiques de la représentation, de la perception et de la reproduction. Elle explore également les possibilités de transcription des formes et du langage, à travers des processus de transposition de figures peintes en objets, de films en partitions graphiques, de techniques artistiques anciennes dans une pratique contemporaine, du vocabulaire de l’art minimal dans un langage émotionnel, etc. Dans ses œuvres, l’artiste créé une ambigüité en instaurant une tension entre les dimensions analytiques, symboliques, lyriques et anecdotiques, interrogeant la manière dont nos perceptions du monde le construisent, lui et ses usages.

 

 

Retour en images

Presse

Crédits

Isabelle Cornaro. « D’après Moulages sur le vif (vide-poches) », 2013. Courtesy de l’artiste et Balice Hertling, Paris.
Clément Rodzielski, à partir de l’oeuvre De l’été, 1992, de Eugène Leroy.

 

Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr