05 > 20 juin 2014

Disgrâce, un éloge des équilibre

Frédéric Lecomte, Jérôme Diacre

Exposition

Après une première exposition Disgrâce en 2013, les commissaires Frédéric Lecomte et Jérôme Diacre récidivent. L’exposition collective revient au Générateur du 5 au 20 juin 2014 avec les artistes :

DOMINIQUE BLAIS, RÉMI BOINOT, BERNARD CALET, HUGO CAPRON, FRANCK CHARLET, ANTOINE DESCHAMPS, LE GENTIL GARÇON, NILS GUADAGNIN, FRÉDÉRIC LECOMTE, FRED MORIN, DIEGO MOVILLA, JÉRÔME PORET, BERNHARD RÜDIGER, EMILIE SACCOCCIO, MAGALI SANHEIRA.

 

 » Disgrâce n’est pas une mésaventure ; c’est une expérience de l’ombre qui permet, en un sens, de voir plus clair. Il y a peut-être cette descente aux Enfers de David Lurie personnage du livre éponyme de Coetzee, spécialiste du romantisme anglais et de Byron qui finit son existence en vétérinaire improvisé qui euthanasie des chiens errants dans l’aride campagne d’Afrique du Sud. Mais Disgrâce est surtout le moment où l’enchantement cesse, le rêve se brise momentanément.
Dans un tour de magie, le premier moment est celui du pacte ; un contrat tacite est passé entre le public et l’artiste présentant un objet et/ou une personne qui va traverser dans des circonstances extraordinaires, franchir les portes du merveilleux. Ensuite c’est l’effet ; la surprise, l’étonnement et l’attente. Le dernier moment est le prestige ; l’objet ou la personne réapparaît comme par enchantement. Disgrâce, c’est justement le prestige qui ne vient pas. L’effet s’impose et dure… trop longtemps. C’est de cette suspension dont il est question… un éloge des équilibres.
Entrer dans l’exposition relève d’un tel parcours ; une étrange expérience où le cours du temps est suspendu. Les oeuvres en volumes parlent toutes de cela. Bernard Rüdiger, Le Gentil Garçon, Frédéric Lecomte, Rémi Boinot, Nils Guadagnin, Magali Sanheira, Bernard Calet et Dominique Blais jouent sur un enfermement temporaire qui dure trop longtemps, une obsession lancinante, une effraction soudainement arrêtée… Ils parlent d’équilibres précaires, d’instantanés du cours des choses et des existences. Aux murs les oeuvres de Jérôme Poret, Antoine Deschamps, Frédéric Morin, Diego Movilla et Franck Charlet travaillent aussi cette question de l’équilibre en illustrant le passage de l’anonymat à la lumière et inversement en plongeant le glorieux aux coeurs des ténèbres.  »

Jérôme Diacre, Frédéric Lecomte

INFOS PRATIQUES

  • Vernissage : jeudi 5 juin à partir de 18h
    et Apéro avec notre partenaire Alibi_Grrrr2
  • Exposition : mercredi au vendredi 13h-18h, samedi et dimanche 15h-19h
  • Entrée libre
  • facebook

Retour en images

IMG_0957

Presse

Partenaires

medias2014

Co-production : Le Générateur et la revue LAURA.
En partenariat avec les expositions Allez vous faire influencer au Metaxu (Toulon) et de Disgrâce 2 aux Ateliers Vortex (Dijon).
Accueil MENU
Facebook Vimeo Twitter Flickr